Aperçu du projet

L’insuffisance rénale diabétique est la forme la plus courante d’insuffisance rénale terminale au Canada. Les traitements actuels de la maladie rénale chronique ont été largement inefficaces et le taux de progression vers l’insuffisance rénale terminale n’a guère évolué au cours des 20 dernières années, de sorte que le nombre de personnes atteintes continue d’augmenter. L’évolution de la maladie de von Willebrand est très variable, allant d’une perte de la fonction rénale (DFGe) de 1 % à 20 % par an. Ce taux de perte fonctionnelle ne peut toutefois pas être prédit au moment du diagnostic.

La prévalence et le taux de progression de la maladie de von Willebrand sont les plus élevés chez les Canadiens autochtones (~8 fois plus élevés que chez les Canadiens d’origine européenne). Mary Beaucage, l’une de nos patientes partenaires, s’est demandé si ce que nous appelons la maladie de von Willebrand chez les Canadiens autochtones et les Canadiens d’origine européenne n’était pas la même maladie. Il existe des preuves substantielles de cette affirmation chez les Māori de Nouvelle-Zélande, les Aborigènes et les insulaires du détroit de Torres en Australie. Il s’agira donc d’un axe majeur de l’initiative actuelle.

Nous travaillons à la mise en place d’une méthodologie de médecine personnalisée afin de fournir.. :

(i) une plus grande précision dans la prédiction des taux de perte de la fonction rénale lors de la première présentation.
(ii) un moyen d’identifier les répondeurs et les non-répondeurs à des traitements médicamenteux spécifiques.
(iii) la clarté quant à la question de savoir si ce qui a été étiqueté comme la même maladie chez les Canadiens autochtones est en fait la même que chez les Canadiens d’ascendance européenne une fois que le profil moléculaire a été obtenu. Ces informations vous aideront à (i) et (ii).

Cette proposition tire parti des nouvelles techniques qui permettent l’analyse moléculaire des biopsies d’archives. Les informations obtenues sont ensuite combinées avec les données démographiques et de laboratoire des patients dans le cadre de cette initiative transcanadienne afin d’élaborer une carte moléculaire-clinique-histologique qui peut grandement aider à la prise de décisions thérapeutiques et au pronostic. Chacun des quatre sites (Vancouver, Winnipeg, Ottawa, Toronto) fournira des données sur 75 à 100 patients. L’approbation du comité d’éthique a déjà été obtenue à Toronto et à Vancouver, et notre protocole est en cours d’examen par les comités d’éthique de nos deux autres sites. Des études de faisabilité ont déjà été réalisées.

Médecine de précision dans les maladies rénales diabétiques

Chef(s) de projet :

Dr. Darren Yuen, Dr. Kevin Burns

Responsable(s) du patient :

Gwen Herrington, Mary Beaucage, Dwight Sparkes

Thème(s) de recherche :

Diabète

Publications

  • Overexpression of the Severe Acute Respiratory Syndrome Coronavirus-2 Receptor, Angiotensin-Converting Enzyme 2, in Diabetic Kidney Disease: Implications for Kidney Injury in Novel Coronavirus Disease 2019

    Canadian Journal of Diabetes

    Gilbert RE, Caldwell L, Misra PS, Chan K, Burns KD, Wrana JL, Yuen DA

  • Renal histology in diabetic nephropathy predicts progression to end-stage kidney disease but not the rate of renal function decline

    BMC Nephrology

    Misra PS, Szeto SG, Krizova A, Gilbert RE, Yuen DA

Communiquez avec nous!

Inscrivez-vous pour recevoir les mises à jour du réseau Can-SOLVE CKD. Découvrez ce que nous faisons, pourquoi c'est important et comment vous pouvez vous impliquer !